Tout savoir sur l’unité de contrôle du moteur (ECU)

0
626
unité de contrôle du moteur tout savoir

Sans L’Unité de contrôle du moteur (ECU), une automobile contemporaine ne fonctionnerait pas. Par conséquent, il est essentiel de rechercher les problèmes qui pourraient être causés par l’ECU. Le voyant Check Engine est la première indication. D’autres signes incluent un manque de puissance lors de l’accélération, des problèmes de démarrage et la production de fumée claire. Afin d’identifier la cause du problème et de le résoudre, ces problèmes doivent être examinés par un expert.

Les termes Unité de contrôle du moteur (ECU) et module de commande du moteur (ECM) sont fréquemment utilisés de manière interchangeable dans le domaine de l’automobile. Il est fréquemment appelé module de commande du groupe motopropulseur (PCM) si cet appareil est capable de contrôler à la fois un moteur et une transmission. Eh bien, dans cet article, nous discuterons de toutes les réponses aux questions liées à l’unité de commande du moteur (ECU).

  • Qu’est-ce qu’une unité de contrôle du moteur (ECU) ?
  • A quoi sert un calculateur ?
  • Comment fonctionne un calculateur ?
  • Quel est le diagnostic d’un calculateur et de ses périphériques ?
  • Quelles sont les causes d’un calculateur défectueux ?

Alors, plongeons-nous !

Qu’est-ce qu’une unité de contrôle du moteur (ECU) ?

L’unité de contrôle ectronique du moteur (ECU) sert de cerveau et de contrôleur central du système de gestion du moteur. Il régule le débit de carburant, le débit d’air, l’injection de carburant et l’allumage. L’unité de commande peut intégrer les opérations de la boîte de vitesses et du véhicule ainsi que réguler le système d’échappement grâce à l’évolutivité de ses performances.

L’ECU contrôle tous les types et topologies de groupes motopropulseurs, y compris les systèmes hybrides et à pile à combustible ainsi que l’essence, le diesel, le GNC, l’éthanol et d’autres carburants. Tout cela est crucial pour garantir que le moteur fonctionne efficacement et que les émissions soient réduites au minimum. L’ECU collecte des informations provenant d’un certain nombre de capteurs pour l’aider à décider du meilleur plan d’action. Les capteurs typiques utilisés dans les véhicules comprennent le module du système de freinage antiblocage, les capteurs de température et de pression, les capteurs de position de la pédale d’accélérateur, etc.

Lisez AUSSI : Conseils de sécurité pour les lave-autos automatiques que vous devriez connaître

A quoi sert un calculateur ?

Dans les moteurs à essence, le moment de l’étincelle pour enflammer le carburant est également contrôlé par l’ECU du moteur. Un capteur de position du vilebrequin est utilisé pour déterminer l’emplacement des composants internes du moteur afin que le système d’allumage et les injecteurs puissent être activés précisément au bon moment.

Il y a maintenant un peu plus que cela, même si cela semble être quelque chose qui peut être fait mécaniquement (et c’était le cas dans le passé). Voici quelques-uns des travaux effectués par un ECU :

Perfectionner la combustion

L’ECU se concentre sur l’obtention d’une efficacité optimale dans ce domaine, car un moteur automobile fonctionne à régime partiel la plupart du temps. Stoechiométrique, fréquemment appelé « Lambda », est le nom du mélange idéal, dans lequel tout le carburant injecté est brûlé et tout l’oxygène est utilisé par cette combustion. Lambda = 1,0 dans des circonstances stœchiométriques.

La quantité d’oxygène restant après la combustion est mesurée par le capteur d’oxygène des gaz d’échappement (également connu sous le nom de sonde lambda, capteur d’O2, capteur d’oxygène ou HEGO). Cela indique au moteur s’il y a trop ou pas assez d’essence injectée, ainsi que s’il y a trop ou pas assez d’air dans le rapport de mélange. L’ECU modifiera en permanence la quantité de carburant injectée pour maintenir le mélange aussi proche de Lambda = 1,0 que possible en lisant cette mesure. L’efficacité supérieure résultant de l’utilisation des calculateurs moteur est grandement améliorée par cette fonction « en boucle fermée ».

Gestion précise du carburant

Afin de les prendre en compte correctement, un certain nombre de capteurs sont nécessaires pour surveiller ces variables et appliquer les données à la logique de la programmation de l’ECU.

La quantité totale de mélange doit être augmentée en réponse à une augmentation de la demande du moteur (comme une accélération). Cela nécessite également une modification du rapport de cette combinaison en raison des propriétés de combustion des carburants utilisés. Votre papillon des gaz s’ouvrira lorsque vous enfoncerez la pédale d’accélérateur pour laisser plus d’air entrer dans le moteur. Le capteur de débit massique d’air (MAF) mesure l’augmentation du débit d’air vers le moteur afin que l’ECU puisse ajuster la quantité de carburant injectée, en maintenant le rapport de mélange dans les limites.

Cela va plus loin que cela. L’ECU doit modifier le rapport du mélange et injecter plus de carburant à plein régime qu’en croisière (c’est ce qu’on appelle un « mélange riche ») pour obtenir les meilleurs niveaux de puissance et une combustion sûre. En revanche, une méthode ou un problème de ravitaillement entraînant l’injection de moins d’essence que d’habitude produirait un « mélange pauvre ».

La température joue un rôle important dans les calculs utilisés pour déterminer le ravitaillement en carburant en plus de la demande du conducteur. Puisque l’essence est livrée sous forme liquide, elle doit s’évaporer avant de pouvoir brûler. Ceci est simple à contrôler dans un moteur chaud, mais dans un moteur froid, le liquide a moins de chances de se vaporiser, donc plus de carburant doit être injecté pour maintenir le rapport de mélange dans la plage idéale pour la combustion.

Comment fonctionne un calculateur ?

Le « cerveau » du moteur est souvent appelé ECU. Dans un boîtier très compact, il se compose essentiellement d’un ordinateur, d’un système de commutation et d’un système de gestion de l’énergie. Elle nécessite l’intégration de 4 domaines opérationnels distincts pour fonctionner, même de manière minimale.

Lisez AUSSI : 6 conseils de sécurité pour la conduire dans les inondations (+ risques et FAQ)