Le cognement du moteur est un bruit de tapotement et de ping qui augmente en volume et en gêne à mesure que vous accélérez. Lorsque le carburant brûle de manière inégale dans les cylindres de votre moteur, cela provoque des cognements. Lorsque les cylindres ont un équilibre air-carburant approprié, le carburant brûle dans des poches discrètes et régulées plutôt que d’un seul coup. (Pensez aux cierges magiques plutôt qu’aux feux d’artifice.)

Après que chaque poche brûle, cela produit un petit choc qui enflamme la poche suivante et continue le cycle. Le claquement du moteur se produit lorsque le carburant brûle de manière inégale et que les amortisseurs s’activent au mauvais moment. Le résultat final ? Un bruit désagréable et la possibilité d’endommager la paroi du cylindre et le piston de votre moteur.

Pourquoi un moteur cogne-t-il ?

Il existe plusieurs causes de cognement du moteur, notamment :

  • Une bougie d’allumage défectueuse ou inappropriée
  • Carburant de mauvaise qualité ou à faible indice d’octane
  • Mauvais calage de l’allumage
  • Mélange de carburant pauvre
  • Vilebrequin endommagé ou cassé
  • Extension de la ceinture serpentine
  • Roulements usés
  • Un capteur de cliquetis défectueux
  • Culasse non lubrifiée

Une bougie d’allumage défectueuse ou inappropriée

Les bougies d’allumage sont chargées de produire l’étincelle dans la chambre de combustion de votre moteur. Cette étincelle enflamme le mélange air-carburant, ce qui entraîne la puissance du moteur. Une détonation prématurée dans la chambre de combustion peut se produire si votre moteur est équipé d’une ou de bougies d’allumage défectueuses qui ne répondent pas aux critères du moteur spécifique. Cela peut entraîner une détonation sur le moteur.

Carburant de mauvaise qualité ou à faible indice d’octane

Chaque type de carburant se voit attribuer un numéro en fonction de son indice d’octane. Plus l’indice d’octane est élevé, plus le carburant est raffiné. En d’autres termes, plus la quantité d’octane est élevée, plus la détonation du carburant aérien est régulée. Lorsque vous mettez de l’essence à faible indice d’octane dans votre voiture, le mélange air-carburant peut éclater prématurément, entraînant un bruit de cognement du moteur.

Mélange de carburant pauvre

Pour poursuivre le concept de combustion, « l’étincelle » fournie par les bougies d’allumage enflamme un mélange air-carburant comprimé. Des détonations multiples et un bruit de moteur bruyant se produisent lorsqu’il y a une faible proportion de carburant dans ce mélange. Vérifiez et inspectez les composants du moteur qui contrôlent le flux d’air et de carburant à l’intérieur du moteur, tels que les injecteurs de carburant et les capteurs de débit massique d’air, car ceux-ci ont un impact sur votre rapport air-carburant.

Dépôts de carbone

Afin d’éviter que les dépôts de carbone n’obstruent vos cylindres, chaque carburant vendu aux États-Unis doit contenir des produits chimiques de nettoyage du carbone. Malheureusement, certains dépôts subsistent. Lorsque cela se produit, il y a moins d’espace pour le carburant et l’air, ce qui entraîne une compression plus élevée. Les changements dans la compression du carburant, comme vous le savez avec le carburant, peuvent provoquer des bruits de cognement désagréables. Une accumulation excessive de carbone peut perturber le processus de combustion et endommager les cylindres de votre moteur. La baisse de performance qui en résulte peut potentiellement entraîner une diminution de la consommation d’essence ou une surchauffe.

Vilebrequin endommagé ou cassé

À l’intérieur des cylindres fixés au vilebrequin, les segments de piston du moteur de votre voiture montent et descendent. Le système de distribution du moteur contrôle cela. Les tiges et les roulements qui relient les cylindres au vilebrequin sont essentiels au maintien d’un jeu optimal entre les cylindres et le vilebrequin. Lorsque le vilebrequin est endommagé et que le jeu entre les cylindres n’est pas correctement maintenu, un contact métal sur métal peut se produire, entraînant un cognement de la tige.

Mauvais calage de l’allumage

Lorsque le calage de l’allumage est trop avancé, le moteur commence à cogner ou à cingler. En conséquence, un mauvais calage de l’allumage pourrait entraîner un cognement du moteur. Cela ne s’applique que si votre voiture est équipée d’un calage d’allumage réglable sur le distributeur ou d’un capteur de position de came ou de vilebrequin réglable. Malheureusement, comme les voitures contemporaines gèrent le calage de l’allumage de manière entièrement électronique, un réglage manuel n’est pas possible. Pour vérifier le calage d’une voiture plus ancienne avec un calage d’allumage variable, vous aurez besoin d’un voyant de calage d’allumage. Essayez de retarder légèrement le timing pour voir si cela aide à la détonation du moteur. Il est néanmoins suggéré d’utiliser les instructions de réparation pour garantir un bon calage de l’allumage.

Extension de la ceinture serpentine

Lorsque le moteur d’une voiture tourne, il fait tourner une courroie serpentine qui se connecte à plusieurs poulies (qui alimentent divers accessoires) autour du compartiment moteur. Cette courroie doit avoir précisément la bonne tension pour tourner silencieusement et en douceur. Une courroie trop tendue sera incapable de maintenir le degré de tension approprié, ce qui entraînera des bruits de cliquetis, de cliquetis ou de cris qui peuvent être confondus avec le bruit normal du moteur.

Roulements usés

À mesure que votre voiture vieillit et que le moteur s’use, les roulements de la bielle entre les cylindres et le vilebrequin peuvent commencer à tomber en panne, ce qui entraîne une conduite difficile avec un fort cognement de la bielle. Les particules s’accumulent dans le moteur à mesure que les voitures vieillissent et les sous-produits de combustion tels que les dépôts de carbone, la saleté et la crasse peuvent s’accumuler à l’arrière du roulement de bielle. Ceux-ci endommageraient la bielle, entraînant un claquement du piston ou un bruit de cognement au lieu d’un mouvement fluide. Étant donné que les roulements de bielle sont placés profondément dans le moteur, vous devriez les faire réparer par un mécanicien.

Un capteur de cliquetis défectueux

La plupart des véhicules modernes comprennent un capteur de cliquetis, qui détecte les claquements du moteur et transmet les données à l’unité de commande du moteur (ECU). L’ECU corrige alors automatiquement le problème. Si votre capteur de cognement est endommagé ou cassé, le moteur continuera à cogner. Un capteur de cliquetis défectueux allumera également le voyant de contrôle du moteur.

Culasse non lubrifiée

Une lubrification est requise pour tous les cylindres du moteur. Les cylindres non lubrifiés émettent un bruit de cognement. En cas de fuite d’huile moteur, un cylindre perd normalement sa lubrification. L’utilisation d’huiles génériques avec des points d’éclair inférieurs peut également entraîner une mauvaise lubrification du moteur. De ce fait, plusieurs constructeurs automobiles conseillent d’utiliser de l’huile moteur synthétique pour lubrifier la culasse. Les culasses non lubrifiées peuvent également endommager les segments de piston et la paroi du cylindre, ce qui en fait une solution indispensable pour éviter les claquements de piston. Si vous découvrez une fuite d’huile, placez un carter d’huile sous votre voiture pour récupérer toute fuite d’huile moteur avant de changer l’huile.

Est-il recommandé de conduire si on entend un moteur cogner ?

Un bruit de cognement est souvent le résultat d’un problème avec les composants internes d’un moteur. Il n’est pas recommandé de conduire si vous entendez un bruit de cognement. Plus les dommages causés au moteur sur ces composants essentiels sont importants, plus le processus de réparation est complexe et coûteux. Il est possible que vous deviez réparer des pièces de moteur coûteuses. Le voyant de contrôle du moteur s’allumera pour la majorité des problèmes qui produisent un cognement du moteur, alors gardez-le à l’œil et ne laissez pas l’usure du moteur devenir un problème à long terme.

Que faire si le moteur de votre voiture cogne ?

Vous êtes sans doute curieux de savoir comment remédier au cognement moteur maintenant que vous connaissez les différentes causes. La première chose à considérer est le moment où le coup se produit. Si cela se produit après avoir fait le plein de la voiture, il est fort probable que vous ayez du carburant contaminé dans le réservoir. Pour corriger cela, faites le plein de carburant ou essayez d’utiliser un booster d’octane.

Vous pouvez également utiliser un scanner de diagnostic pour rechercher tout code de problème lié au(x) capteur(s) de cognement. Si vous découvrez des codes d’erreur qui y sont associés, il est temps de réparer le câblage ou de remplacer le capteur de cliquetis. Vous devez également inspecter les bougies d’allumage pour vous assurer que vous utilisez le type de bougie d’allumage approprié pour le moteur de votre voiture. Pour trouver les bougies d’allumage appropriées, consultez votre manuel d’entretien.

Vous devez examiner et modifier le calage de l’allumage si vous possédez une voiture plus ancienne ou si le moteur a un calage de l’allumage réglable. Consultez votre manuel d’entretien pour voir si vous disposez d’un timing réglable. Si vous n’êtes pas familier avec la modification du timing, demandez à une entreprise de réparation de s’en charger car la technique nécessite certains équipements spéciaux. Cependant, la meilleure solution consiste à faire vérifier votre voiture par un spécialiste pour un diagnostic et des réparations approfondis.

FAQ

Quelles sont les causes du cognement du moteur ?

Le cognement du moteur, également connu sous le nom de détonation, est généralement provoqué par l’inflammation prématurée du mélange air-carburant dans le cylindre du moteur. Cela se produit lorsque le mélange air comprimé-carburant s’enflamme avant que la bougie d’allumage ne se déclenche, entraînant la collision de plusieurs fronts de flammes et produisant un bruit de cognement.

Comment réparer un moteur qui cogne ?

La réparation d’un moteur qui cogne dépend de la cause sous-jacente. Cela pourrait impliquer l’utilisation de carburant à indice d’octane plus élevé, la résolution de problèmes de calage de l’allumage, le remplacement des bougies d’allumage défectueuses, le refroidissement adéquat du moteur ou la réparation des composants endommagés du moteur. Dans les cas graves, un mécanicien devra peut-être inspecter le moteur pour détecter des problèmes plus importants.

Qu’est-ce qui cogne dans un moteur essence ?

Le claquement d’un moteur à essence fait référence au cliquetis ou au bruit métallique produit lorsque le mélange air-carburant brûle au mauvais moment en raison de facteurs tels qu’un carburant de mauvaise qualité, une charge excessive du moteur ou un calage d’allumage incorrect.

Que signifie un bruit de cognement dans le moteur ?

Un bruit de cognement dans le moteur indique l’apparition d’une détonation ou d’un pré-allumage, où le mélange air-carburant s’enflamme spontanément et non comme prévu. Ce bruit de cognement est le signe de problèmes potentiels qui nécessitent une attention particulière pour éviter d’endommager le moteur.

Le cognement peut-il endommager un moteur ?

Oui, le cognement peut endommager un moteur au fil du temps s’il n’est pas réglé. Les cognements répétés exercent une pression supplémentaire sur les composants du moteur, entraînant une usure accrue et des dommages potentiels aux pistons, aux parois des cylindres, aux roulements et à d’autres pièces vitales du moteur.

Un moteur qui cogne peut-il être sauvé ?

La capacité à sauver un moteur qui cogne dépend de la gravité du problème et de la rapidité avec laquelle il est résolu. Dans certains cas, des solutions simples comme utiliser le bon carburant ou ajuster le calage de l’allumage peuvent résoudre le problème. Cependant, si le cognement est dû à des dommages internes importants, cela peut nécessiter des réparations importantes, voire un remplacement du moteur.

Trop d’huile peut-elle provoquer des cognements ?

Oui, trop d’huile dans le moteur peut provoquer des cognements. Lorsqu’il y a une quantité excessive d’huile, cela peut créer une pression excessive sur les roulements du vilebrequin et de la bielle, entraînant des cognements du moteur.

Les bougies d’allumage peuvent-elles provoquer un cognement du moteur ?

Oui, des bougies d’allumage défectueuses ou incorrectes peuvent provoquer un cognement du moteur. Si les bougies d’allumage ne fonctionnent pas correctement, elles peuvent enflammer le mélange air-carburant au mauvais moment, contribuant ainsi au cognement du moteur.

Ai-je besoin d’un nouveau moteur s’il cogne ?

Pas nécessairement. La nécessité d’un nouveau moteur dépend de la gravité du cognement et de l’étendue des dommages. Dans certains cas, le cognement du moteur peut être résolu par des réparations ou des ajustements. Cependant, si les dommages sont importants et irréparables, un nouveau moteur peut être nécessaire.