Carburateur Carter : fonctionnement et tout ce que vous devez savoir sur ce composant automobile

0
486
Carburateur Carter

Le carburateur Carter a été fondé par William Carter pour les jeeps à moteur quatre cylindres. Le carburateur Carter est un modèle à courant descendant. Il comporte plusieurs jets, un tube simple et un seul réglage pour le fonctionnement au ralenti ou à bas régime du moteur. Dans cet article, vous apprendrez la définition, la construction, les pièces, le schéma et le principe de fonctionnement d’un carburateur Carter.

Qu’est-ce qu’un carburateur Carter ?

Comme indiqué précédemment, un carburateur à courant descendant est un carburateur Carter. Le carburant ou l’essence pénètre dans la chambre d’un carburateur Carter, tandis que l’air entre par la soupape d’étranglement placée en haut. Pendant le fonctionnement normal du moteur, la vanne du starter reste ouverte. 

L’entreprise a été lancée par William Carter, qui dirigeait à l’époque une entreprise de cyclisme florissante et a commencé à expérimenter les carburateurs de véhicules. Son carburateur initial, en laiton coulé, pouvait mesurer et distribuer le carburant plus précisément que plusieurs concurrents.

Construction et principe de fonctionnement

L’essence est injectée dans la chambre à flotteur. Pendant le fonctionnement normal, l’air pénètre dans le carburateur par le haut et le starter dans le canal reste ouvert. Il y a trois évents dans ce carburateur. Le venturi principal, qui est le plus petit, est situé au-dessus du niveau de carburant dans la chambre à flotteur. 

En dehors de cela, deux entreprises sont situées sous le niveau de carburant et l’une est située en dessous de l’autre. L’aspiration du venturi primaire est suffisante pour extraire l’essence à des vitesses très faibles. La buse pénètre dans le venturi primaire selon un angle, atomisant le carburant et l’envoyant vers le haut contre le flux d’air. 

Le mélange provenant du venturi primaire pénètre dans le venturi secondaire, qui est entouré d’un flux d’air, et s’écoule finalement vers le venturi final.

L’apport d’air frais isole à nouveau le flux du deuxième venturi dans le venturi principal. Le mélange est illatomisé à son entrée dans le moteur. Les multiples aventures permettent une plus grande formation de mélange à basse vitesse, ce qui entraîne un fonctionnement stable et fluide à basse et haute vitesse.

Ci-dessous les opérations d’un carburateur Carter

Circuit de démarrage du moteur

Un mélange plus riche doit être délivré au démarrage du moteur. La succion formée par le piston lors du démarrage du moteur est appliquée au gicleur, permettant de délivrer la bonne quantité d’essence. La valve d’étranglement réduit également la quantité d’air disponible. Pour garantir que la quantité appropriée du mélange plus riche est préparée et introduite dans le cylindre du moteur, le moteur peut démarrer en douceur. Lorsque le moteur démarre, la soupape d’étranglement à ressort s’ouvre pour permettre à la quantité appropriée d’air d’entrer pendant la période de réchauffement.

Circuit de ralenti et à basse vitesse (de croisière)

Le mélange le plus riche est nécessaire en petites quantités pour le ralenti. Le papillon des gaz est légèrement ouvert dans ces conditions de fonctionnement. Afin que l’aspiration provoquée par le mouvement descendant du piston soit appliquée au port optimal. Le jet de ralenti/vitesse lente fournit ainsi un mélange riche. La vis de réglage du ralenti permet de gérer le rapport air-carburant. L’accélérateur peut être ouvert plus largement pour un fonctionnement à basse vitesse afin de maintenir le moteur en douceur au-dessus du ralenti.

Accélération du moteur

Comme illustré sur le schéma ci-dessus, il existe un système de pompe d’accélération. Cela contribuera à l’accélération du moteur en fournissant du carburant supplémentaire via un jet au niveau de la gorge directe. Le clapet anti-retour d’admission et le clapet anti-retour de sortie, ainsi qu’un piston et une pédale d’accélérateur à ressort, composent cette pompe d’accélération. 

Lorsque l’on appuie sur la pédale d’accélérateur, une petite quantité d’essence est poussée dans la gorge via le clapet anti-retour d’entrée, le clapet anti-retour de sortie et le gicleur, comme illustré sur le schéma ci-dessus. Lorsque vous lâchez la pédale, un peu d’essence sera aspirée de la chambre à flotteur.

C’est tout pour cet article, où la définition, la construction, les pièces, le schéma et le fonctionnement d’un carburateur carter sont discutés. J’espère que vous apprendrez beaucoup de cette lecture, si c’est le cas, partagez-la gentiment avec d’autres étudiants. Merci d’avoir lu, à bientôt !

LISEZ AUSSI : Système d’injection de carburant : définition, fonctions, types et fonctionnement