7 symptômes d’un mauvais turbocompresseur (et coût de remplacement)

0
521
Le convertisseur catalytique

Le turbocompresseur de voiture peut fournir plus de puissance au moteur, mais il ne va pas sans ses propres problèmes. Si vous en avez installé un dans votre voiture, vous voulez connaître les symptômes d’un turbocompresseur défectueux ou défectueux, afin de pouvoir régler les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent.

Dans ce guide, nous examinons ces symptômes en profondeur. Nous vous expliquons également plus sur cette pièce essentielle du moteur et vous montrons ce qu’il en coûterait pour la remplacer. À la fin de l’article, vous découvrirez s’il est sûr de conduire avec un turbocompresseur grillé.

Symptômes d’un mauvais turbocompresseur

Les symptômes les plus courants d’un mauvais turbocompresseur sont les faibles performances du moteur, la fumée bleue de l’échappement et une odeur d’huile brûlée. Vous pouvez également remarquer une économie de carburant réduite et un voyant de vérification du moteur sur le tableau de bord de votre voiture.

Voici une liste plus détaillée des signes d’un turbocompresseur défectueux ou défaillant à rechercher :

1. Réduction de puissance

Le but principal du turbocompresseur est de fournir de la puissance au moteur. Lorsque le turbocompresseur commence à tomber en panne, vous remarquerez une baisse de puissance et d’accélération. Vous remarquerez peut-être une petite perte de puissance au début, mais un turbo soufflé va créer une chute massive.

Bien que l’aspect de la puissance de la voiture soit affecté, il ne devrait pas y avoir d’autre problème de maniabilité. Le turbocompresseur n’a aucun contrôle sur la direction ou le freinage. Si ces conditions se produisent en conjonction avec la perte de puissance, il pourrait y avoir quelque chose d’autre qui ne va pas.

2. Brûlure/fuite d’huile

Lorsque le turbocompresseur tombe en panne, il va y avoir une fuite d’huile du système. Le turbo a besoin d’huile pour fonctionner, tout comme le moteur. Cependant, un turbo usé peut avoir un joint ou un joint fissuré. De plus, le turbo peut se fissurer, provoquant une fuite d’huile.

L’huile qui fuit du turbo sera brûlée. Cette huile dégoulinante peut ne pas être perceptible lors d’une inspection visuelle, mais elle peut être brûlée par le système d’échappement, entraînant une quantité excessive de fumée.

3. Fumée d’échappement excessive

Avec plus d’huile qui pénètre dans l’échappement, vous pouvez vous attendre à plus de fumée, comme nous venons de le dire. Cette fumée peut apparaître grise ou bleue, alors que l’échappement normal n’a généralement pas de couleur. Il pourrait également y avoir une odeur étrange provenant de la fumée d’échappement.

Cependant, de nombreuses pannes mécaniques peuvent provoquer de la fumée d’échappement, dont beaucoup n’ont rien à voir avec le turbocompresseur. Un joint de culasse soufflé, des joints de soupape qui fuient ou une panne interne du moteur sont également des causes de fumée.

4. Changement de son

Le turbocompresseur va faire un certain niveau de bruit avec un fonctionnement régulier. Le bruit doit être faible et à peine perceptible. Vous pouvez entendre un léger sifflement au démarrage du turbo ou un sifflement.

Si le son commence à changer, vous cherchez peut-être un problème de turbocompresseur. S’il commence à bourdonner ou à cliqueter, il y a quelque chose qui ne va pas. Vous voulez le faire examiner avant que le problème ne s’aggrave.

5. Économie de carburant réduite

Lorsque le moteur est optimisé et fonctionne comme il se doit, vous devriez pouvoir en tirer la quantité normale d’économie de carburant. Cependant, chaque fois que le moteur tourne à peu près ou tombe en panne d’une manière ou d’une autre, l’économie de carburant va chuter.

Il en va de même lorsque le turbocompresseur commence à se détériorer. Avec le turbo défaillant, l’air ne peut pas passer efficacement comme il a été conçu. L’échappement sortant n’alimentera pas non plus le turbo comme il se doit. Pour cette raison, vous remarquerez une baisse des chiffres d’économie de carburant.

6. Vérifier le voyant du moteur

Il existe d’innombrables raisons pour lesquelles le témoin Check Engine s’allume. Pourtant, si vous remarquez d’autres mauvais symptômes du turbocompresseur lorsque le voyant s’allume, vous pouvez mettre deux et deux ensemble.

Avec votre scanner de code, vous pouvez identifier le problème exact. Si vous remarquez autre chose que des codes turbo, vous devez d’abord les réparer pour vous assurer de ne pas remplacer les pièces inutiles.

7. Lecture de boost incorrecte

Vous n’avez peut-être pas de jauge de suralimentation dans votre voiture. Ce sont des pièces de rechange qui sont généralement ajoutées aux véhicules plus sportifs. Néanmoins si vous en avez un, il vous apportera pas mal d’informations concernant la fonction turbo boost.

Si la jauge indique que le boost ne tient pas ou ne se construit pas correctement, vous savez qu’il y a un problème. Pour cette seule raison, il peut être utile d’installer une jauge si vous n’en avez pas déjà une.

Fonction turbocompresseur

Le turbocompresseur est une pièce qui travaille en conjonction avec le moteur. Il utilise les gaz d’échappement pour faire tourner la turbine afin qu’elle puisse aspirer de l’air dans l’admission. Le turbocompresseur envoie de l’air comprimé du côté admission directement dans le moteur, où il peut créer une puissance supplémentaire.

Ce processus est connu sous le nom d’induction forcée. La puissance peut être mesurée par la quantité d’air comprimé pompée dans le moteur. Plus il y a d’air, plus vous pouvez vous attendre à de la puissance.

Emplacement du turbocompresseur

Le turbocompresseur est boulonné directement sur le collecteur d’échappement dans la plupart des cas, qui se trouve sur le moteur. L’échappement provenant du moteur fera tourner la turbine.

Cette turbine est reliée au compresseur par un arbre. Ce compresseur se trouve entre le collecteur d’admission et le filtre à air.

Coût de remplacement du turbocompresseur

Le coût de remplacement d’un mauvais turbocompresseur peut varier de 1 000 $ à 4 500 $. Plusieurs facteurs qui influent sur le coût comprennent la taille du véhicule et le coût de la main-d’œuvre. Certains modèles sont beaucoup plus faciles à travailler que d’autres.

Si le mécanicien doit retirer de nombreuses pièces pour accéder au turbocompresseur, vous allez payer plus pour les réparations.

En général, un turbocompresseur d’origine devrait durer toute la durée de vie du véhicule. Avec un bon entretien, vous devriez pouvoir parcourir 100 000 à 150 000 miles du turbocompresseur sans aucun problème.

Puis-je conduire avec un mauvais turbocompresseur ?

Alors que nous vous suggérons de ne jamais conduire avec un mauvais turbocompresseur ; Oui, il est toujours possible de conduire votre véhicule lorsque le turbo est endommagé ou grillé. Cependant, cela ne signifie pas que vous voulez continuer à conduire. Si la turbine du turbo est endommagée, elle sera aspirée dans le moteur, ce qui peut causer de graves dommages au moteur.

Plus vous roulez longtemps avec un turbo soufflé, plus il y a de chances que le moteur ait besoin de réparations. Il sera déjà assez cher de réparer le turbocompresseur, vous n’avez pas besoin d’ajouter la réparation du moteur à cette facture.

Pendant que vous conduisez, vous allez également remarquer une baisse de puissance. C’est une autre raison pour laquelle nous vous recommandons de cesser de conduire une fois que vous remarquez qu’il y a un problème et que vous apportez le véhicule à votre mécanicien.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreux symptômes différents d’un mauvais turbocompresseur qui peuvent survenir dans votre véhicule. Si vous ressentez l’un de ces symptômes ci-dessus, il est important d’amener votre voiture chez un mécanicien professionnel dès que possible pour réparation. Ces problèmes ne feront qu’empirer avec le temps et peuvent éventuellement entraîner de graves pannes de moteur et des coûts de réparation coûteux.